Skip to main content

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

Lors d’un stage à l’étranger en marketing, j’ai dû monter toute une campagne publicitaire de A à Z : idéation, stratégie, création. C’était un projet dont je me suis régalée. De voir la campagne affichée sur un énorme panneau publicitaire et le succès qu’elle a eu m’a rendue très fière.

 

Quel est l’apprentissage qui a eu le plus d’impact sur ta carrière ?

Lorsque j’étudiais en musique, nous avions des cours de musique de chambre où en groupe de 4 nous devions préparer une œuvre. Ce que je retiens de cette expérience et que j’essaie d’appliquer le plus possible, c’est de faire participer chaque personne à la réalisation d’un projet. De prendre le temps de demander leur avis, d’écouter et aussi d’essayer beaucoup de choses. Si quelqu’un propose une idée, il faut l’essayer pour ensuite voir si c’est pertinent ou non.

 

Quel est ton super pouvoir ou talent caché ?

Mon talent caché, c’est la musique. Je joue du violon, mais je peux aussi écrire ou interpréter une musique à l’oreille (merci à mes merveilleux professeurs!).

 

Qui t’inspire le plus ? Pourquoi ?

Ce n’est pas une personne en particulier qui m’inspire, mais tout un collectif de femmes extraordinaires. Comme Frida Kahlo pour son imagination et sa créativité. Malala pour sa détermination et son courage. Ce sont des femmes pionnières qui sont passionnées et qui poursuivent leurs rêves peu importe ce qu’on pense et ce qu’on attend d’elles. Leur histoire, leur détermination et leur dévouement m’inspirent beaucoup.

 

Quel livre t’a le plus marqué récemment ? En quoi t’a-t-il marqué?

Récemment j’ai ressorti un livre qui s’intitule « La création musicale des femmes au Québec ». Ça parle des origines de la musique au Québec à l’ère de la colonisation. Ce que je trouve de plus incroyable dans cet ouvrage, c’est d’apprendre qu’à cette époque les femmes n’avaient pas le droit de chanter à l’église. Marie de l’Incarnation a agi en véritable pionnière. Elle avait réussi à monter une chorale de femmes et s’est battue jusqu’à sa mort pour pouvoir permettre aux femmes de chanter, et ce, même si tous les hommes étaient contre elle. C’était comme la rebelle de l’époque et je trouve ça fascinant qu’une partie de notre histoire musicale s’est écrite grâce à une femme de tête comme elle.

 

Comment contribues-tu à créer un monde meilleur ?

Toutes les discussions sur les changements climatiques m’ont amenée à réfléchir sur l’impact de mes propres actions sur le climat. Je me suis demandé ce que je pouvais changer pour faire partie de la solution. Quand j’ai appris que l’industrie de la mode représente le 2e secteur le plus polluant au monde, ça m’a étonnée. On vit dans une société de fast fashion où tout est fait rapidement au détriment de la qualité des produits, mais aussi de la qualité de vie de cette main d’œuvre à bas salaire. J’ai donc décidé de n’acheter que du seconde main quand cela est possible et de revenir à cette méthode de « slow fashion ». Sinon, cet été, je me suis mise au défi d’utiliser plus souvent le vélo que l’auto.

De m’informer sur le sujet m’a appris qu’il y a encore beaucoup à faire mais que petit à petit nous pouvons facilement arriver à diminuer notre empreinte écologique.

 

Parle-nous d’un rêve ou d’un projet que tu aimerais réaliser ?

Je rêve de pouvoir faire de longs voyages avec ma famille, à parcourir le monde. C’est une expérience tellement enrichissante et j’aimerais beaucoup que mes enfants puissent profiter de découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles langues.

 

As-tu déjà fait une erreur importante… et qu’as-tu appris de cela ?

Lors de la pandémie, au premier confinement, comme beaucoup d’autres personnes, j’ai dû travailler de la maison. J’avais alors à jongler avec vie familiale et travail. J’ai compris assez rapidement que je ne pouvais pas faire de miracle. Depuis, j’ai appris à mettre mes limites et à déléguer quand je le juge nécessaire.

 

Parle-nous d’un moment qui a changé ta vie et pourquoi ?

La naissance de mon premier enfant. J’ai appris que j’avais beaucoup plus de courage, d’endurance et de patience que je ne le croyais!